Olives noires en saumure

Nous avons la chance d’avoir deux magnifiques oliviers dans notre jardin, et tous les ans, c’est le même travail : les récolter fin mars lorsqu’elles sont bien noires (enfin, récolter ce que le vent et les oiseaux ont bien voulu nous laisser…), les piquer consciencieusement une par une (tous en famille, deux belles soirées de partage les mains dans des gants en plastique sous peine d’avoir les doigts tout noirs pendant une bonne semaine !), les rincer jour après jour pendant 1 mois (ça, c’est le job de mon mari, ouf !), et enfin les mettre en bocaux… beaucoup de travail me direz-vous, mais ce n’est rien par rapport au plaisir de déguster ses propres olives toute l’année, à l’apéro, dans les salades composées, les pizzas ou les pâtes ! Je les fais en saumure parce que pour moi, rajouter de l’huile sur des olives, c’est un peu faire doublon ! 

De la saumure, pleins d’aromates et de bonnes olives du jardin, rien de bien compliqué, même si un travail de longue haleine, il ne faut pas se le cacher !

Ingrédients

olives noires
(récoltées noires en février – mars chez nous)
thym
romarin
laurier
clous de girofle
coriandre en grains
gros sel
sel, poivre

Préparation

Récolter les olives quand elles sont bien noires.

Piquer les olives avec une fourchette (une fois suffit), les mettre dans un bassine d’eau. Changer l’eau tous les jours pendant 20 à 30 jours, le temps que l’eau soit claire (c’est la désamérisation).

Préparer une saumure avec 100 g de gros sel pour 1 l d’eau (pour un grand seau, compter 7 l). Laisser refroidir.

Ébouillanter les bocaux, y verser une couche d’olives, mettre les aromates (une branche de thym, une branche de romarin, une feuille de laurier, un clou de girofle, 2 ou 3 grains de coriandre). Remettre des olives pour emprisonner les aromates.


Couvrir de saumure jusqu’à ras du bocal et fermer.

Attendre 6 à 8 mois avant de déguster.

Quelques conseils…

 Veiller à ce que les aromates ne dépassent pas du liquide, ils s’abîmeraient au contact de l’air.

A l’ouverture d’un bocal, si vous constatez une sorte de pellicule, ce n’est pas grave, c’est qu’il y a eu une poche d’air. Jeter la pellicule, c’est tout.

*******

Pensez à vous abonner pour recevoir chaque jour mes nouvelles recettes par mail !
Vous pouvez aussi me suivre sur Facebook, Twitter et Pinterest

Publicités

20 réflexions sur “Olives noires en saumure

  1. J’ai un très bon souvenir d’en avoir fait dans ma jeunesse! Hélas, je n’ai plus d’olivier ici en Bretagne! C’est tellement bon, comme tu dis, de manger le fruit de sa récolte et de son travail, même fastidieux!!!!
    Bisous Corinne

    Aimé par 1 personne

  2. Extraordinaire, c’est la première fois que je vois une recette d’olives, je crois. Moi aussi, c’est en saumure que je les préfère, j’en suis carrément dingue !!! Avec du romarin en plus, alors là, tu me prends par les sentiments ! Vraiment bravo, je suis impressionnée, ça c’est de la cuisine !

    Aimé par 1 personne

  3. Super !!! Ma fille a un petit olivier qui a donné quelques olives. Pas beaucoup mais de quoi faire un petit pot, ce qui est déjà un miracle en région parisienne avec un olivier d’à peine plus d’un mètre… Bisou

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s