Pudding à la Pierrot

Vous l’aurez remarqué, dur dur pour moi de concilier un bébé, les vacances des grands, mon travail et le blog ! Mes recettes sont plus qu’espacées et je m’en excuse, mais après tout, c’est l’occasion de fureter dans les vieilles recettes pour inspirer vos repas, comme moi ! Et quand l’occasion se présente de sortir de mon « exil culinaire » je la saisis avec plaisir ! Voici le pudding que je réalise dès que j’ai du pain rassis (à vrai dire, je le réalise même quand il ne l’est pas car j’ai l’habitude de congeler mon pain tout frais et le pain rassis, ce n’est pas monnaie courante à la maison !) Un pudding qui est tout sauf sec, moelleux et gourmand à souhait avec sa couche caramélisée et son abricotage.

Je vous conseille de ne pas lésiner sur le caramel, les raisins secs et le rhum, c’est ça qui change tout !

Cette recette est tirée du livre « Les recettes de Pierrot », du temps où Pierrot de Lille animait l’émission « Goûtez moi ça… » dont j’étais assidue, en digne habitante de « Ch’Nord » !

Temps de préparation : 25 min
Temps de cuisson : 40 min

Ingrédients
(pour 12 parts)

250 g de pain (rassis ou pas !)
750 ml de lait
3 oeufs
125 g de sucre
50 g de beurre
1 zeste de citron bio

75 g de raisins secs
50 ml de rhum

150 g de sucre semoule pour le caramel

confiture d’abricot

Préparation

La veille, faire macérer les raisins secs dans le rhum (ou au moins une demi-journée).

Préchauffer le four à 150°C, programme .
Faire le caramel : dans une casserole, faire fondre 150 g de sucre semoule avec 3 c.s d’eau. Remuer doucement, et ajouter 3 c.s d’eau en fin de cuisson pour qu’il reste liquide. Verser le caramel dans un moule à manquer, et napper tous les côtés. Réserver.

Dans une grande casserole, faire tiédir le lait avec le zeste de citron. Ajouter 50 g de beurre dans le lait tiédi, sans cesser de remuer.
Emietter le pain rassis, amalgamer le pain et le lait puis ajouter les raisins secs au rhum. Mélanger, ajouter le sucre semoule restant (125 g) et éteindre le feu.

Dans un bol, battre les œufs en omelette, puis les verser dans la casserole. Mélanger et verser cet appareil dans le moule à pudding caramélisé.

Enfourner à 150°C, au bain-marie pendant une heure (minimum, tester avec la pointe d’un couteau).

Laisser le pudding refroidir, puis le mettre au réfrigérateur pendant au moins 4 heures.
Préparer l’abricotage en chauffant 2 grosses c.s de confiture d’abricot allongées d’un peu d’eau dans une casserole. Mélanger au fouet et laisser cuire 1 à 2 min.

Sortir le pudding du réfrigérateur, et le mettre au bain-marie (ou passer le moule sous l’eau chaude) pour décoller le caramel. Démouler le pudding sur le plat de service. A l’aide d’un pinceau, enduire toute la surface d’abricotage.

Déguster froid.

Quelques conseils…

Même si vous utilisez du pain frais, laissez le sécher à l’air libre.

*******

Pensez à vous abonner pour recevoir chaque jour mes nouvelles recettes par mail !
Vous pouvez aussi me suivre sur Facebook, Twitter et Pinterest

Publicités

9 réflexions sur “Pudding à la Pierrot

  1. Je te pardonne va c’est déjà bien que tu n’ais pas totalement abandonné ton blog !
    Ce pudding a l’air extra. Chez moi c’est pareil il n’y a que vraiment très rarement du pain rassi. Je n’en ai jamais fait mais avec du caramel je ne dirais pas non ! Je te souhaite de bonnes vacances peut être à l’avance mais comme je ne sais pas quand tu reviendras… gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Le caramel, ça change tout !! 😉 Les vacances c’est déjà derrière nous, nous sommes partis hors saison, Puy du Fou, Futuroscope et surf au programme 🙂 Mais bon, chez nous, c’est un peu toujours les vacances, coincés entre le Pont du Gard, Avignon et son festival et la Provence 🙂 Je vais revenir plus fréquemment, c’est sûr, mais quand, c’est ça le point d’interrogation !! 😉 Gros bisous Claudine

      Aimé par 1 personne

  2. Coucou ma Corinne et bien pas de souci, ravie de te retrouver un peu mais oui pas facile de concilier tout ça en effet. Mais la vie de famille est plus importante à mon avis. On n’oublie pas les amies blogueuses c’est certain du moins moi. Très peu de pain rassis à la maison car je n’en mange pratiquement pas juste mon gourmand de mari. Mais j’adore le pouding , je crois que l’on appelle aussi pain de chien, j’ai lu ça quelque part, pourquoi je n’en sais rien. Bisous ma Corinne et bel été dans ta belle région du Gard, je garde un magnifique d’Alès que j’avais visitée en venant en vacances en France du Canada en 2004. Je me suis trempée les pieds sous le pont du Gard.

    J'aime

  3. Je n’ai fait du pudding qu’une seule fois dans ma vie! Et c’est vrai que, tout comme toi, je n’ai pas de pain rassis! Vive le congélateur! Bon, à l’occasion, je saurais venir où piocher la recette!!! 😉
    Et de toute façon , je viens régulièrement me servir sur ton blog quand je cherche soit une recette déjà faite, soit une jamais testée!!!
    Bisous Corinne

    J'aime

  4. je connais ce pudding , ma mère nous en faisait quand nous étions enfant….nous habitions alors dans le Nord et dans notre commune on appelait cela  » un pain de chien  » …allez savoir pourquoi ? perso je ne l’ ai jamais su ….mais c’ est délicieux

    J'aime

  5. J’adore varier les puddings de pain , tant sucrés que salés, histoire de ne pas gaspiller le pain car il n’est pas toujours facile de savoir combine nous seront à table en cette période estivale !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s