Fusilli maison au piment d’Espelette et sauce basque

fusilli maison au piment d'Espelette et sauce basque_é

Il faut être réaliste, je suis un peu têtue, voire obstinée en cuisine… Voilà certainement pourquoi j’ai fait 3 fois des pâtes fraîches en 2 jours !! Je suis toujours dans mes tests des filières de mon nouvel accessoire à pâtes de Mister KA (on va bientôt se transformer en grosses pâtes ambulantes…) et l’une d’elle m’a un peu donné du fil à retordre (terme très approprié !!) Je ne voulais pas m’avouer vaincue au premier échec, alors je n’ai eu de cesse de recommencer le lendemain, jusqu’à épuisement de mon paquet de semoule tout neuf (depuis, je l’achète par sachet de 15 kg, c’est plus sûr…). Moi qui encense toujours mon KitchenAid et ses accessoires, une fois n’est pas coutume, je ne vais pas être dithyrambique… parce que franchement, la filière fusilli nécessiterait quelques petites améliorations (M. KitchenAid, si vous m’entendez…) Mais bon, à force d’obstination, j’ai réussi à obtenir mes fusilli bien torsadés comme je voulais, quitte à finir « à la mano » !

Tous les tests occasionnés par cette filière récalcitrante auront au moins eu l’avantage de me faire découvrir comment améliorer la consistance de ma pâte pour me faciliter la vie avec les autres pâtes ! Comme quoi, je n’ai pas tout perdu !
Avec une pâte plus sèche que d’habitude (20 % de farine et de semoule en plus), les pâtes collent moins entre elles et sont beaucoup plus faciles à manipuler.
Malgré tous mes tests, je n’ai pas compris pourquoi, la filière sort des fusilli parfaits aux deux premiers coups, histoire de commencer la danse de la victoire, et après, au revoir les jolies torsades, allez savoir pourquoi ! Mais bon, au rythme de sortie des pâtes, vous avez le temps de les torsader à la main, même si, je le reconnais, ce n’est quand même pas des plus pratiques !!
Pour que les torsades durement acquises ne s’envolent pas à la cuisson, mieux vaut laisser sécher les pâtes une nuit avant de les cuire, croyez-en mon expérience (test n°3 !)

fusilli maison au piment d'Espelette et sauce basque_3

Bien entendu, ce plat peut se réaliser avec n’importe quelles pâtes du commerce !

Temps de préparation : 30 min
(+ 30 min pour les pâtes)
Temps de séchage
: une nuit
Temps de cuisson : 8 min

Ingrédients
(pour 2 personnes)

Pâtes fraîches maison
(recette pour 1 œuf avec 1/2 c.c de piment d’Espelette et 20 % de farine/semoule en plus)

Garniture
200 g de petits pois
40 g de chorizo
1 oignon moyen
sel, poivre du moulin

Sauce basque
75 g de crème fraîche
25 g de fromage de brebis de la Maison Petricorena
poudre de piment d’Espelette de la Maison Petricorena
sel

Préparation

Fusilli maison
Préparer la boule de pâte comme indiqué dans la recette des pâtes fraîches avec la recette pour 1 œuf mais en augmentant la quantité de farine et de semoule de 20 % pour obtenir une pâte plus sèche (par exemple, si les produits humides font 100 g, on ajoute 120 g de farine + 120 g de semoule), en ajoutant 1/2 c.c de piment d’Espelette.
Filmer et laisser reposer 1 h.
Mettre le kit sur votre KitchenAid avec la filière « fusilli », sélectionner la vitesse 4 (la vitesse 2 est préconisée dans la notice mais c’est encore moins probant !)
Introduire de petites boules de pâtes dans le carter au fur et à mesure que la précédente a disparu dans la vis sans fin (mais pas avant ! Les premières pâtes sont top, donc à mon avis, plus il y a de pâte dans la vis, moins bien c’est !)
Couper au fur et à mesure, torsader si nécessaire et faire sécher étalées sur une grande surface légèrement farinée pendant plusieurs heures (voire une nuit).

fusilli maison au piment d'Espelette et sauce basque_4

Garniture
Faire cuire les petits pois pendant 20 min au cuit-vapeur.
Éplucher et hacher l’oignon.
Couper le chorizo en tranches puis en dés.
Dans une poêle, faire revenir les oignons pour les faire dorer un peu.
Ajouter le chorizo et cuire 2 min.
Ajouter enfin les petits pois.
Cuire 5 min à feu moyen.
Pendant ce temps, verser la crème dans une casserole avec une grosse pincée de piment d’Espelette.
Porter à ébullition sur feu doux.
Ajouter le fromage de brebis en lamelles.
Bien mélanger au fouet pour obtenir une sauce nappante et homogène.

Faire cuire les pâtes dans une grande casserole d’eau bouillante salée (toujours 10 g de sel pour 1 l d’eau et 100 g de pâtes) pendant 8 min.

fusilli maison au piment d'Espelette et sauce basque_5

Égoutter les pâtes et les servir immédiatement recouvertes de la garniture et de sauce au fromage de brebis.

fusilli maison au piment d'Espelette et sauce basque_1
Délicieux et extrêmement rapide, si on ne compte pas le temps de fabrication des pâtes !!

Quelques conseils…

Ce n’est certainement pas la filière que j’utiliserai le plus, mais en respectant les proportions pour la pâte et le séchage, votre peine sera récompensée !

*******

Pensez à vous abonner pour recevoir chaque jour mes nouvelles recettes par mail !
Vous pouvez aussi me suivre sur Facebook, Twitter et Pinterest

Publicités

31 réflexions sur “Fusilli maison au piment d’Espelette et sauce basque

  1. Ben dis donc! Elles sont drôlement bien réussies quand même! Tu es la championne des pâtes maison! Quelle ténacité!
    Et ta sauce doit être drôlement bonne aussi! J’en salive.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Ca oui tu es têtue !! il faut le faire recommencer un tel travail 3 fois !! j’aurais peut être recommencé une fois mais pas plus moi ! C’est vrai que c’est tout de même curieux qu’au début ils sortent torsadés puis après non. Je ne sais pas comment tu procèdes vraiment mais c’est peut être parce que ta pâte se réchauffe ? du coup si elle est trop molle ça ne torsade plus ? enfin tu as fait vraiment un beau plat de pâtes et je ne dis pas ça pour te flatter je le pense !! cuisiné en plus avec des saveurs de chez moi tu penses bien que je les aurais adorées !! bravo ma corinne !! Gros bisous !

    Aimé par 1 personne

  3. Tout à fait d’accord, le séchage est essentiel en matière de pâtes fraîches ! Je ne fais que des ravioli car on ne trouve pas de bonnes farces chez les traiteurs italiens. Pour les autres pâtes, je trouve que c’est beaucoup trop de travail. Mais si c’est un jeu (et je suis la première à comprendre) alors ça en vaut la peine !

    Aimé par 1 personne

    • En fait, avec les autres filières, c’est un jeu d’enfants, 15 min et c’est plié, en faisant autre chose en même temps, ce n’est vraiment pas contraignant, j’adore faire des pâtes fraîches à ma petite tribu ! Mais là, le « jeu » devient un peu trop galère, je ne le ferai pas souvent ça, c’est sûr !! 😉

      J'aime

  4. Très belle recette. Je rigole car il m’arrive aussi de m’obstiner pour arriver à ce que je veux ou ce qui devrait être, quand je peux j’espace mes essais, histoire de ne pas entendre « encore ça »…on est pas toujours soutenues dans nos essais, lol.

    Aimé par 1 personne

  5. En fait t’es une psychopathe de la pâte fraiche toi ! fais gaffe à ne pas te transformer en pâte quand même ! Moi je n’aurai pas eu toute cette patience c’est clair ! En tout cas tes fusilis sont toutes belles et ta sauce me plaît bien !!! Gros bisous et rêve pas trop de pâte

    Aimé par 1 personne

  6. un superbe plat et une bonne sauce sans exagérer sur le piment j’ai récupéré mon ordinateur et maintenant plus moyen de laisser de commentaires avec l’adresse url de mon blog quelle affaire le progrès ici de la neige presque toute la journée heureusement qu’elle n’a pas tenu
    Très bonne soirée
    Guy

    Aimé par 1 personne

    • Malheureusement, je ne m’améliore pas de ce côté-là… j’ai récidivé aujourd’hui, dans un autre registre culinaire, mais je n’ai eu de cesse avant d’avoir réussi ! Tu as raison, c’est limite obsessionnelle, tant que je n’ai pas réussi et trouvé le truc, ça me turlupine !! Bah, tant pis, il faudra ma garder comme ça, hi, hi !! 😉 Bisous Sylviane

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s