« Abricotier » à la pistache revisité

abricotier à la pistache revisité_6

Je sais, je suis un peu hors-sujet cette fois-ci… mais allez trouver des fraises à cette époque !! On voit bien que Le Meilleur Pâtissier est tourné en avance, parce que moi, j’ai eu beau parcourir les allées de plusieurs magasins, à la recherche d’une petite barquette, même hors de prix, il n’y a rien eu à faire !! C’est l’époque des pommes, des poires et des scoubidous, mais pas des fraises !!! Bon, pas des abricots non plus me direz-vous… mais des abricots, j’en ai plein mon congélateur, parfumés à souhait ! Alors j’ai un peu composé avec la règle, et j’ai créé mon « abricotier » revisité, en repartant du biscuit bicolore de Cyril qui m’avait beaucoup plu. J’ai repris l’idée et après de longues réflexions, fait ma petite tambouille pour le reste comme à mon habitude ! Allez zou, c’est parti pour un abricotier à la crème parfumée à la pistache !

J’avais déjà testé l’association abricots/pistache dans ma tarte fine aux abricots et crème à la pistache et j’avais adoré. Alors j’ai eu envie de renouveler l’expérience et de parfumer ma crème à la pistache… mais là aussi, encore une petite entorse à la sacro-sainte recette du fraisier qui utilise de la crème mousseline… une crème pleine de beurre et je ne suis vraiment pas fan des crèmes au beurre ! J’avais déjà remplacé la crème mousseline par une crème Chiboust dans ma tropézienne, alors j’ai fureté, farfouillé et déniché une recette de fraisier sans beurre (ou presque, faut pas exagérer non plus…) dont la délicieuse crème a fait mon bonheur !

abricotier à la pistache revisité_8

J’ai repris la recette de crème mousseline à la vanille d’Audrey du très joli blog Les Douceurs de la vie… ou « Petit bec gourmand »… à vrai dire, je ne sais plus, Audrey adore le changement !!!


Temps de cuisson
 : 7 min
Temps de réfrigération : une nuit

Ingrédients
(pour 6 abricotiers)

Biscuit bicolore
4 blancs d’œufs
2 jaunes d’œufs
30 g de farine
40 g de poudre amande
75 g de sucre en poudre
colorant orange en poudre

Compotée d’abricots
100 g d’abricots bien parfumés
20 g de sucre en poudre
10 g de jus de citron

Crème mousseline à la pistache sans beurre (ou presque…)
250 g de lait demi-écrémé
3 jaunes d’œufs
60 g de sucre en poudre
1/2 c.c rase de vanille en poudre (ou 1/2 gousse)
25 g de fécule de maïs
25 g de beurre
1 feuille de gélatine
15 cl de crème liquide entière
30 g de pâte de pistache
(+ un peu pour la déco)

6 oreillons d’abricots
(frais en saison, au sirop sinon ou pour moi cuits dans un sirop de sucre)

abricotier à la pistache revisité_9

Préparation

J’étais partie pour réaliser 4 desserts individuels, mais la quantité de crème est plus que suffisante pour en faire au moins 6, voire 8 !
La pâte par contre ne permet pas d’en faire plus que 4 sans rapiéçage, 6 en faisant des ajustements.

Biscuit bicolore
Préchauffer le four à 180 °, programme chaleur tournante
Dans le bol du robot équipé du batteur, fouetter les 4 blancs d’œufs en neige bien ferme.
Ajouter 75 g de sucre et continuer de fouetter. Le mélange doit faire le bec d’oiseau.
Ajouter ensuite les 2 jaunes d’œufs délicatement, en mélangeant avec une maryse.
Tamiser 30 g de farine et 40 g de poudre d’amandes, puis les incorporer délicatement au mélange précédent.

abricotier à la pistache revisité_1
Séparer la préparation en deux parties.
Dans l’une, mettre une grosse pointe de couteau de colorant orange et mélanger à la maryse. Ajuster la quantité de colorant à la coloration souhaitée.
Mettre les deux préparations dans des poches (sans douille) et coucher la pâte en petits bâtonnets côte à côte en alternant les couleurs, sur un tapis spécial roulé pour moi ou sur une plaque garnie de papier sulfurisé.
Comme la pâte orange a été travaillée plus longuement, elle est un peu plus liquide, il vaut donc mieux procéder en 2 temps : faire tous les bâtonnets clairs, puis intercaler les bâtonnets orange.
Je n’ai pas réussi à faire toute la plaque de 30 x 40 cm avec la pâte orange, il n’est pas nécessaire de commencer tout au bord.
Enfourner pendant 7 min environ.
Démouler le biscuit sur un torchon humide et le rouler (dans le sens correspondant à la forme qu’il aura dans les cercles) pour qu’il conserve sa souplesse.

abricotier à la pistache revisité_2

Compotée d’abricots
Mettre les oreillons d’abricots coupés en 4 (surgelés pour moi) dans une petite casserole avec le sucre et le jus de citron.
Cuire à feu doux pendant 10 min environ.
Couper en petits dés, filmer et réserver au réfrigérateur.
Dans le cas d’abricots au sirop, mettre les oreillons à égoutter sur du papier absorbant.

abricotier à la pistache revisité

Crème mousseline à la pistache
Faire tremper la feuille de gélatine dans de l’eau bien froide.
Verser le lait dans une casserole.
J’ai utilisé de la poudre de vanille ajoutée au sucre (gousses entières mixées très finement puis tamisées) mais on peut utiliser 1/2 gousse fendue en deux et grattée ajoutée dans le lait.
Porter à ébullition puis ajouter la pâte de pistache, bien délayer au fouet.
Dans un cul-de-poule, fouetter les jaunes avec le sucre et la fécule de maïs.
Verser le lait chaud sur la préparation et bien mélanger au fouet.
Reverser dans la casserole et fouetter jusqu’à ce que la crème épaississe.
Ajouter alors le beurre en morceaux et bien mélanger, toujours au fouet.
Essorer la feuille de gélatine et l’incorporer à la crème en fouettant.
Mettre la crème dans un plat assez grand pour qu’elle refroidisse plus vite et filmer au contact.
Laisser complètement refroidir au frais avant de fouetter à nouveau pour l’assouplir et d’incorporer la crème fraîche montée en chantilly.
Réserver au frais.

abricotier à la pistache revisité_3

Montage
Je n’avais pas les jolis moules en larme du candidat, alors j’ai utilisé des cercles de 7 cm de diamètre.
Je n’avais pas non plus de rhodoïd, donc j’ai utilisé le système D…
J’ai du papier siliconé pour les macarons et j’ai découpé des bandes pour faire office de rhodoïd !
Il ressemble beaucoup à du papier sulfurisé, je pense que ça marcherait aussi…
Placer les cercles sur une plaque garnie d’un papier sulfurisé.

Dérouler le biscuit délicatement.
Découper des bandes de biscuit de même largeur que la hauteur du cercle (4 cm pour moi). Se servir du cercle comme étalon.
Il est plus facile de décoller le torchon du biscuit que l’inverse, donc retourner le tout sur une toile Silpat et retirer le torchon très délicatement (le biscuit peut éventuellement se séparer à certaines jointures de couleur, mais pas de panique, tout se recollera au moment du montage !)
Rouler chaque bande sur elle-même pour la déplacer dans le cercle, puis la dérouler lentement pour épouser les bords du cercle.

abricotier à la pistache revisité_5
Dans les chutes de pâte, découper des disques (de 6 cm de diamètre environ) et les placer au fond des cercles.
Mettre 2 c.c de crème mousseline à la pistache.
Déposer 1 c.c de compotée d’abricots au centre.
Remettre de la crème presque jusqu’à hauteur.
Découper chaque oreillon en 4 et déposer les pétales en face-à-face sur le dessus de la crème, partie peau de l’abricot vers l’extérieur.
Réserver au frigo toute une nuit.

abricotier à la pistache revisité_4

Finitions
Décercler les abricotiers.
Enlever délicatement le papier siliconé (rien n’attache, aucun problème).

abricotier à la pistache revisité_7
Servir bien frais saupoudré de pâte de pistache émiettée.

abricotier à la pistache revisité_10

C’était… comment dire… trop vite mangé !!

Quelques conseils…

Encore une fois, une recette qui peut paraître longue mais simple en définitive, et surtout qui se fait la veille, plus aucun stress le jour même, le bonheur !!

Bien sûr, en saison, on peut transformer cette recette en fraisier, il suffit de colorer la pâte en rouge et de remplacer les abricots par des fraises goûteuses… vivement le printemps que j’essaie cette version !

*******

Pensez à vous abonner pour recevoir chaque jour mes nouvelles recettes par mail !
Vous pouvez aussi me suivre sur Facebook, Twitter et Pinterest

Publicités

43 réflexions sur “« Abricotier » à la pistache revisité

  1. Et bien ça c’est de la revisite jusque boutiste! 😉
    Et tu fais ça très bien. Une vraie pro.
    C’est vrai quoi! Faire un fraisier en automne c’est pas humain sinon!
    Bravo Corinne
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour, J’ai eu l’occasion de gouter votre roulé à la bourse au jouet de Estezargues ce week- end, il était vraiment délicieux. J’aurai voulu savoir comment vous aviez fait les tâches léopard dessus. Merci pour votre réponse. Votre blog est génial.

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai ?? Il n’y a rien qui me ferait plus plaisir !! Vu que la recette semble longue, je me dis toujours que personne n’osera se lancer, même si je dis que ce n’est pas compliqué !! 😉 Surtout n’oublie pas de m’envoyer une photo ! 🙂

      J'aime

    • Eh non, je sais, les abricots ne sont pas de saison non plus, mais j’étais sûre d’en avoir des bons ! J’ai hésité avec la poire, mais ce n’était pas cool pour colorer le biscuit en accord, et en plus, je pense que la poire fraîche risquerait de s’oxyder, même avec l’ajout de citron, et qu’il faudrait donc de toutes les façons utiliser des poires au sirop ! Bisous 🙂

      J'aime

    • C’est vrai que la première fois, quand je tâtonne pour définir ma recette et être sûre de ne pas me tromper, il faut un peu de patience… Mais avec ma recette détaillée, normalement, après, plus besoin de se poser des questions, tu fonces et du coup, il faut moins de temps, c’est le but !! 🙂 Bises Christelle

      J'aime

  3. C’est vrai tu as raison mon commentaire n’apparait pas ! je suis vraiment colère car pour celui-ci j’avais mis un long mot !
    C’est un boulot extraordinaire qui demande beaucoup de patience, de précisions et de délicatesse ! Je suis carrément sous le charme d’un tel gâteau fait maison ! en plus tu as remplacé la crème au beurre que je n’aime pas trop non plus par une mousseline bien plus agréable et légère !! Tu n’as pas a regretté la fraise car l’abricot cuit c’est une merveille et ton gâteau est bien plus inattendu ma corinne !!
    Je suis totalement incapable de faire cela car il doit demander beaucoup de temps debout, ce que je ne peux plus faire ! Dommage car je sais qu’il aurait été apprécié par certains petits convives !!
    Un très très grand bravo ma Corinne !!
    Très gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Merci Claudine 🙂 C’est sûr qu’il demande un peu de temps, mais tu peux fractionner et il n’y a pas tant de préparations à faire que ça, juste crème et gâteau (les abricots, c’est rien du tout) ; tu peux faire le gâteau le matin, tu te reposes, la crème en début d’après-midi, tu bois un café le temps qu’elle refroidisse, après tu fais le montage, et le tour est joué ! Bon, c’est quand même moins rapide qu’un gâteau au yaourt, je ne vais pas te mentir ! 😉 Tu fais déjà de super belles choses gourmandes pour régaler tes petits convives, alors ce n’est pas grave si tu ne peux pas leur faire goûter celui-là ! 🙂 Mais abricot / pistache, c’est vrai que c’était délicieux, et j’étais bien contente d’avoir trouvé une crème mousseline sans beurre qui se tienne et surtout dont la texture soit si agréable ! Gros bisous Claudine et je suis sûre que ton problème de commentaire va se résoudre, je croise les doigts 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s