Confiture de mûres sauvages sans pépins

confiture mûres_2
Tous les ans, c’est la même chose… du 25 juillet au 15 août, si vous voyez quelqu’un à 8 h du mat’ en équilibre précaire sur un tas de pierre, en train de se tortiller pour attraper « LA » grosse mûre qui vous nargue tout au fond du buisson et qui bien évidemment est mille fois plus belle que celle tout devant, c’est moi !! Je suis une grande « chasseuse » de mûres, au grand désespoir de mes jambes qui en paient le prix ! Parce qu’évidemment, chez nous, il fait chaud, alors j’y vais en short et en claquettes ! J’adore les mûres, tout comme ma fille, j’en picore toute la journée. Natures, c’est comme ça que je les préfère, mais j’adore aussi la confiture, alors c’est parti pour une confiture de mûres sauvages, mais sans pépins surtout !!

J’ai suivi la technique de la température décrite dans ma confiture d’abricots au romarin pour vérifier la cuisson de ma confiture « à la cartésienne », et c’était juste parfait !

confiture mûres_4

Temps de préparation : 20 min
Temps de cuisson : 20 + 20-25 min

Ingrédients
(pour 1 kg de confiture environ)

1,5 kg de mûres (nettoyées)
une dizaine de mûres rouges (pas encore à maturité)
10 cl d’eau
30 g de jus de citron
les 3/4 du poids de coulis en sucre cristallisé

confiture mûres_1

Préparation

Coulis de mûres
Laver les mûres plusieurs fois sous l’eau claire pour enlever toutes les impuretés.
Les placer dans une grande marmite avec les mûres rouges (recommandées pour la pectine et la bonne prise de la confiture), l’eau et le jus de citron.
Faire cuire 20 min environ à feu doux et à couvert pour faire ressortir le jus.
Mixer les fruits.
Presser en plusieurs fois dans un chinois pour recueillir un maximum de coulis. C’est la partie la moins rigolote mais ça vaut vraiment le coup !
Peser le coulis obtenu et ajouter les 3/4 de son poids en sucre (j’ai recueilli 680 g de coulis et ajouté 510 g de sucre).

confiture mûres_6

Cuisson
Préparer les pots en les ébouillantant.
Porter la confiture à ébullition sur feu vif (10 sur mon induction).
Dès que la confiture bouillonne, baisser le feu à 6 (sinon vous risquez de repeindre votre cuisine !).
Laisser cuire 20 à 25 min. La confiture est cuite quand elle atteint 105 °. Il m’a fallu 22 min (très exactement !)

confiture mûres_7

Mettre tout de suite dans des pots ébouillantés et bien propres.
Fermer et retourner les pots.

confiture mûres_3
Stocker et laissez-vous tenter toute l’année !

Quelques conseils…

Il faut bien avouer que cela fait un peu mal au cœur, vu le temps passé à les cueillir et les griffures récoltées à l’occasion, de jeter plus de la moitié du poids de départ des mûres.
Mais j’ai testé la confiture avec pépins et celle sans : il n’y a pas photo !!

Depuis, j’ai testé en utilisant un moulin à légumes plutôt que le chinois, et c’est très efficace, j’ai adopté cette technique !

*******

Pensez à vous abonner pour recevoir chaque jour mes nouvelles recettes par mail !
Vous pouvez aussi me suivre sur Facebook, Twitter et Pinterest

*******

Et maintenant… ma recette dans votre cuisine !

Ma confiture version framboises de Séverine du blog Maman… ça déborde !

Confiture-de-framboises5-1024x681

La gelée de mûres du jardin de Pamnature

img_6681-e1504173244234-1080x675

Publicités

76 réflexions sur “Confiture de mûres sauvages sans pépins

  1. Miam! C’est chaque année le plaisir de ramasser les mûres et d’en faire un peu de confiture! Oui, car le temps que je rentre de vacances il y a déjà du monde qui est passé par là! Alors je n’en ai pas plusieurs kilos…. Mais c’est trop bon! Je ne connaissais pas le coup des mûres rouges, alors à partir de maintenant j’y penserai.
    Bonne journée. Bisous

    Aimé par 1 personne

    • J’en suis à peu près à 12 kg 😉 Bon, là, je commence un peu à m’épuiser 🙂 Et ça tombe bien, les mûres aussi ! Le truc des mûres rouges, je l’ai vu ici et là, alors maintenant, je ne jette plus les « erreurs » de cueillette 😉 Bisous

      J'aime

  2. On est deux alors à se hisser à 8H du mat sur les tas de pierre pour aller chercher les mûres alors ^^ Ces derniers temps c’était même plutôt 7h-7h30, avec le chien à mes côtés qui me regarde avec impatience avec un air de « on retourne promener seutplaaaaiiiiiiit »
    Je n’ai jamais eu le courage d’en ramasser suffisamment pour faire des confitures. « L’exécédent » est surtout congelé entier pour être ressorti courant hiver. En décongelant mes mûres avec un peu de sucre et de fécules, j’arrive à faire une gelée express très sympa.
    Je note ton astuce des mûres rouges pour assurer la liaison de la confiture.
    Bonne dégustation et bon courage pour ta cueillette ! 😉

    Aimé par 1 personne

    • Encore plus accro que moi ? Pas vrai !! Moi, ce n’est pas le chien qui me fait « on retourne se promener », ce sont les enfants qui me font « steplait, quand est-ce qu’on rentre ? » les rares fois où je les traîne avec moi !!! Donc généralement, j’y vais toute seule, je n’embête personne comme ça ! 😉 Et pour la cueillette, chez nous, c’est déjà presque fini, snif… Déjà toutes noires et limite cramées…

      J'aime

  3. ton article vient de me faire faire un bon dans le passé , petites avec ma sœur on en cueillait des tas et ce tout comme toi au grand malheur de nos jambes toutes griffées . Mais après ça on se régalait des bonnes confitures (sans pépins également) 😉 que nous faisaient nos parents . Merci pour ce petit flash back 🙂 très belle journée à toi

    Aimé par 1 personne

    • Contente de t’avoir rappelé des souvenirs 🙂 Je n’arrive vraiment pas à me résoudre à y aller avec un jean, un t-shirt manches longues, des chaussettes et des baskets, il fait vraiment trop chaud !! 😉 Bonne soirée

      J'aime

  4. hihi ça me rappel mon enfance on allait tout les an faire la cueillette des mûres et après c’était effectivement atelier confiture sur la terrassa histoire de pas en mettre de partout dans la cuisines, de bons moment en familles!!! gros bisous
    suggestion qui me vient à l’instant pas forcement réalisable mais pourquoi pas utiliser les résidus pour faire du sirop??

    Aimé par 1 personne

  5. Nous sommes dans les mûres également ! Pour ma part, j’y allais au début en robe mais les ronces me dévoraient les les cuisses à travers le tissus. Désormais c’est en pantalon et chemise à manche longue que j’officie à l’aide de mon pot à lait. Bravo pour ta confiture épépinée, c’est plus soigné !

    Aimé par 1 personne

    • Tu es courageuse, moi, j’ai essayé une année, mais il fait vraiment trop chaud, je ne tiens pas, alors je mets mes plus « moches » habits, qui ne craignent pas l’attaque des ronces, et je fonce ! 🙂 Bon courage pour la cueillette (tu es hors de Paris alors ?)

      J'aime

  6. J’en ai fait une fois de la confiture de mûres, mais je me suis servie du moulin à légumes avec la grille moyenne pour enlever les pépins et vois-tu on en perd pas beaucoup, du moins je trouve. Demain je publie la recette d’une confiture originale et délicieuse. Bisous

    Aimé par 1 personne

    • J’ai essayé avec mon moulin à légumes, mais il ne doit pas être très performant, l’axe bouge tout le temps et ça m’énerve !!!! J’ai trouvé que c’était plus simple au chinois, alors va pour le chinois 🙂 J’ai hâte de voir ta confiture demain ! Bises

      J'aime

    • Exactement !! 😉 S’il ne pouvait y avoir que des grosses comme ça sur le devant des buissons, ça me simplifierait la vie franchement !! Mais bon, ce serait moins drôle 😉 Et puis, je croise les doigts, je ne suis jamais encore tombée dans le buisson… mais je vérifie régulièrement la présence de mes clefs et de mon portable !!! Bisous

      Aimé par 1 personne

    • Tu as raison, je n’aime pas du tout les énormes mûres qu’on trouve dans le commerce et qui ont l’air de sortir de Tchernobyl ! Et comme je n’ai pas de ronces dans le jardin (mon mari refuse mordicus, on se demande bien pourquoi !), je continue mes pérégrinations dans la région 🙂

      J'aime

  7. Coucou Corinne. Moi aussi je descends dans la rue avec toi, abat les pépins…
    Fais gaffe tu vas devenir une confituropathe après être devenue officiellement ma glassopathe (bah oui glace avec opathe ça donne glacopathe et ça ne me plaît pas ! J’invente des mots alors je décide aussi de leur orthographe, non ?!). Bon moi il faut que je trouve le courage de faire ma confiture de framboises. Gros bisous Corinne

    Aimé par 1 personne

  8. Avec la confiture de fraises, celle à la mûre est ma préférée. Ton billet me fait rire. Je t’imagine aisément à la chasse aux mûres ! hi hi !! Par chez moi, pas toujours facile de trouver ces fruits et c’est dommage. Ou alors, nombreux sont passés avant moi. bouhhhh
    Bises Corinne

    Aimé par 1 personne

    • Ah ben moi, je n’ai pas ce problème ! Il y en a partout entre les vignes (même si les viticulteurs ont la fâcheuse tendance de faire brûler mes buissons les plus prolifiques ! ;)), et apparemment, je suis la seule folle dingue de mûres, personne ne les cueille, j’ai l’impression qu’il n’y a que moi !! Je dois être connue dans le village comme la « cueilleuse de mûres acharnée » mais c’est pas grave ! 😉 Bisous Christelle

      J'aime

  9. Muhm!! Pas encore eu le temps d’aller les chasser ces petites bêtes cette année. Je vais essayer ce week-end! Je suis comme toi, j’enlève les graines. Je fais de la gelée en passant les mûres dans de la gaze. Les enfants adorent….euh, le papa aussi! Bises

    Aimé par 1 personne

    • Moi qui réponds toujours du tac au tac, j’ai comme qui dirait « un peu » de retard !!! 😉 Un an, une paille ! 😉 Mais j’avais dû louper ton commentaire, et j’approuve, je viens d’en refaire cette année, et maintenant, je la fais avec un moulin à légumes, il faut que je mette à jour ma recette ! 🙂

      J'aime

  10. Pour info la mûre la plus belle était un peu trop éloignée, résultat une chute la tête la première dans le fossé de 5 mètre de profondeur. Un quart d’heure pour sortir des ronces, tout le corps, les bras et les jambes remplis de griffures plus ou moins profondes mais l’année prochaine j’irai cueillir mes mûres avec autant de plaisir. Ha!!!!! La gourmandise😜😘😘 Miam, miam. Amitiés

    Aimé par 1 personne

    • 🙂 Tu m’as bien fait rire ! J’espère qu’au moins la récolte a été bonne (à part la mûre tant convoitée, bien entendu ! 😉 ) et que tout ne s’est pas retrouvé dans le fossé ? Bonne fin de journée Anabela et à bientôt pour un panier rempli de belles mûres cette fois j’espère 🙂

      J'aime

    • Avec les pépins, c’est bon aussi ! 😉 Mais maintenant, j’utilise les pépins pour faire du sirop, donc moi c’est toujours sans pépin, j’ai le double effet kiss cool ! Et je suis très contente que mon blog te plaise, merci 🙂 Bonne journée Alix

      J'aime

  11. Bonjour,

    J’ai voulu faire de la confiture avec du sucre pectiné de la marque Dr Oetker spécial confiture, et résultat je me retrouve avec une confiture très acide. Moi qui n’ai pratiquement jamais de brûlure, la première cuillère que j’ai goûté m’en a mis. Comment peut-on louper une confiture de mûre avec du sucre. Là je suis énervé de voir les m…. qu’on nous vend dans le commerce, qui par dessus tout se targue d’être spécifique à une utilisation.

    Et bien il n’y aura plus qu’a recommencer.

    Aimé par 1 personne

    • Je n’utilise jamais de sucre spécial confitures, alors je ne pourrai pas vous aider sur ce coup-là, je n’ai aucune expérience en la matière ! Mais au vu de votre expérience, je n’ai pas envie d’en utiliser ! 😉 Bonne fin de journée

      J'aime

  12. Hello,

    Juste un grand merci pour votre recette de confiture très détaillée. C’était la première fois que je faisais des confitures de mures, et le résultat est juste nickel! Je trouve ingénieux l’utilisation de mures pas mûres (!) pour apporter la pectine nécessaire, je ne sais pas si c’est uniquement lié à çà ou également à la température précise des 105°, mais au résultat ce matin, après refroidissement complet de la confiture obtenue, elle a la consistance idéale pour les tartines, ni trop ferme, ni surtout trop liquide.

    Il me reste ce soir à finir de suivre votre autre recette de sirop de mures : je trouve cela très ingénieux, tout à fait « anti-gaspi » (même si de toute façon la partie non utilisée sera valorisée par compostage); çà fait effectivement moins mal au coeur de jeter cette part non négligeable de la récolte.

    Donc encore mille merci pour le temps et le soin pris par vous dans la rédaction et l’exactitude des recettes partagées.

    Confiturement vôtre 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup d’avoir pris la peine de venir me mettre ce commentaire qui me fait très plaisir ! 🙂 C’est exactement ce que je souhaite, rédiger des recettes suffisamment précises pour que tout le monde les réussisse sans se poser de question ! Et pour le mou et le sirop, ça fait double valorisation : on récupère toutes les saveurs qu’il reste avec le sirop et ensuite, on met le reste qui ne peut plus rien donner au compostage ! Tout le monde en profite, nous et la terre ! 😉 Très bonne journée

      J'aime

  13. depuis longtemps je fais des confitures de mûres délicieuses, sans grains et sans perte… en mixant les mûres dans mon robot avant de commencer ; Je pèse le coulis épais obtenu, rajoute le sucre et laisse ensuite macérer la nuit. Le lendemain cuisson… et voilà !

    J'aime

  14. Merci pour cette recette !! Je n’ai jamais vraiment été doué pour les confitures, reste plus qu’à voir avec la technique jusqu’à 105 degrés sinon je crois que je suis une cause perdue :’) . Avec les pépins je compte faire un sirop vu sur un autre site, de quoi faire deux recettes avec un seul produit.
    Hâte de découvrir le reste du blog, j’en salive d’avance. Merci encore et bonne journée 😀

    Aimé par 1 personne

  15. La cueillette de dimanche était d’un peu plus de 2 kg, passé au presse-purée et chinoisé le coulis 0.980 kg soit 3 pots. J’ai fini par récupérer 0.880 kg de moût et réalisé le sirop selon ta recette ! résultat 73 cl d’un sirop délicieux. Merci pour tout.

    Aimé par 1 personne

  16. Dernière cueillette 177 g + 177 g sucre a donné un pot de 280 g avec pépins.

    Période Mamou&Co, deux cakes frou-frou, pommes duchesses, gâteau Flamand et la dernière date d’hier : gâteau de pommes de terre au curry l’ensemble simplement délicieux. Je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin !

    Merci pour tout et félicitations pour ce bon travail.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup, je suis vraiment ravie que mes recettes vous plaisent tant ! 🙂 Maintenant, j’attends les photos !!! Pour pouvoir les partager dans mes pages et montrer le résultat à d’autres internautes 😉

      J'aime

      • J’ai poursuivi mes essais de recettes, sauf omission : pancakes à la courgette et oeufs pochés, pancakes jambon fumé, crackers, palets bretons, galettes bretonnes, caviar d’aubergine et tartines à la figue, ramené la quantité de levure de 20 g à 10 g kilo de farine çà marche !

        Je n’ai pas toutes les photos crash de la carte Flash, de plus je ne trouve pas l’URL où les adresser.

        Encore bravo et merci.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s