Mamouchoko

mamouchoko4

Cette recette est un peu née comme celle des sœurs Tatin… Partie pour essayer de faire des carambars pour garnir le calendrier de l’Avent de mes enfants, j’ai disons un peu « raté » la recette des Barrés de La Super Supérette pour finir, en tentant de rattraper le coup, par obtenir LA super recette des Mamouchoko maison, que je n’aurais peut-être jamais cherchée sinon !!

Le caramel est super fondant et ne colle pas aux dents, encore mieux que les vrais Michoko !

mamouchoko6

Temps de préparation : 20 min
Temps de cuisson : 2 min

Ingrédients
(pour une dizaine de Mamouchoko)

40 g de sucre en poudre
25 g de crème fraîche à 15 %
5 g de beurre salé
5 g de chocolat noir (55 %)
Finition
50 g de chocolat noir à 70 % minimum

Préparation

Dans un bol, mélanger la crème liquide, le beurre et le chocolat coupés en morceaux, faire chauffer au micro-onde et réserver le tout.
Faire un caramel à sec avec le sucre.
Quand le caramel est d’une belle couleur foncée, ajouter le mélange crème/beurre/chocolat encore chaud (c’est important, sinon le mélange risque de masser, j’en ai déjà fait l’expérience !!) et mélanger rapidement avec une spatule.

Étaler le mélange sur une toile Silpat.
Laisser refroidir au frigo 30 minutes minimum, jusqu’à ce que le caramel puisse être manipulé. Si le caramel est encore trop mou, le passer 15 min au congélateur avant de former les Mamouchoko.

Une fois le caramel suffisamment froid, former des petits palets épais, en s’aidant avec un emporte-pièce si vous en avez un, et les déposer sur un film alimentaire pour réserver ensuite au congélateur jusqu’à la finition (30 min minimum).

Finition
Mieux vaut prévoir de faire fondre plus de chocolat (80-100 g) dans un pot étroit et profond pour que l’enrobage des palets soit plus facile.
Deux options sont possibles.
Soit faire fondre simplement le chocolat à 70 % au micro-onde ou au bain-marie, et l’utiliser immédiatement pour recouvrir les Mamouchoko.
Soit pour les plus courageux, tempérer le chocolat pour essayer d’obtenir une couverture bien lisse et brillante, mais ce n’est pas facile avec de petites quantités… Pour cela, faire fondre le chocolat au bain-marie jusqu’à 50-55° (pas plus), faire refroidir jusqu’à 28-29° en plaçant sur un bac d’eau froide, puis replacer au bain-marie pour remonter à 31-32°.
Pour maintenir le chocolat à température pendant l’enrobage sans tempéreuse, j’utilise un petit appareil à fondue à chocolat. Je fais fondre le chocolat directement dans le pot et une fois les 31-32° atteints, je le place sur son socle allumé au minimum.

Sortir les palets de caramel du congélateur
(il faut alors opérer rapidement pour que le caramel reste ferme).
Les plonger dans le chocolat fondu et les recouvrir entièrement à l’aide de deux fourchettes.
Veiller à ce qu’il n’y ait aucun trou pour le caramel ne risque pas de s’échapper !
Les déposer délicatement sur une toile Silpat (pour ne pas faire trop de marques…) et laisser durcir au frigo.

Conserver les Mamouchoko dans une boîte fermée au frigo.

Quelques conseils…

Le caramel, bien trop mou pour réaliser des carambars, a la texture idéale pour des Mamouchoko !
Par contre, bien réfrigérer le caramel, sinon il est trop difficile à manipuler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s